Victimologue Marie-Laurence Butte-Bonnot à Maisons Alfort (94)

La victimologie a pour but l’étude, l’accompagnement des victimes et la mise en place d’actions pour les aider à sortir du traumatisme, que ce traumatisme soit engendré par un deuil, une interruption de grossesse brutale, une situation stressante au travail, une séparation, une agression, des violences conjugales, sociétales, des accidents, des situations d’exception (catastrophe naturelle, attentat), etc.
Les traumatismes peuvent engendrer des situations de détresse psychologique et/ou somatique, ils peuvent être difficiles à cerner, car les symptômes liés à un traumatisme peuvent être variés (insomnie, anxiété généralisée, etc.),  il peut s’agir de troubles pouvant peser sur la santé physique, psychique et, par conséquent, sur l’avenir affectif, social et professionnel.
Le but de la prise en charge des victimes n’est pas de leur faire oublier ce qui leur est arrivé, mais de les aider à mieux vivre avec ce qui leur est arrivé.
Prise en charge des personnes souffrant de maladies chroniques ou de longues maladies.
Parce que le retentissement de l’annonce d’une maladie grave ou chronique et le parcours que celle-ci va engendrer peut avoir des conséquences sur la vie quotidienne, sur la famille, sur la vie sociale.
Parce que la maladie nous oblige à modifier le cours de notre vie, parce qu’elle bouleverse nos schémas familiers, parce qu’elle nous affaiblit, et parce que la vie psychique peut avoir un impact sur la santé physique,  un soutien psychologique peut aider la personne atteinte à appréhender la maladie et par là même l’aider à l’accepter, à la combattre. Un soutien psychologique peut également être envisagé pour aider les proches à accepter le diagnostic et à aider la personne malade.
Prise en charge des personnes en situation de deuil
La perte d’une personne est une "expérience universelle",  nous pensons tous être "armés" pour surmonter la peine que le deuil engendre, car nous savons bien que la vie nous imposera, à un moment ou à un autre, cette épreuve à traverser.
Pour autant, le deuil met à mal nos défenses psychologiques (ce que nous mettons en place psychologiquement pour affronter les difficultés), celles-ci mêmes qui nous protègent habituellement. Le manque causé par la disparition engendre une grande souffrance que nous tentons de diminuer en faisant ce que l’on appelle "un travail de deuil".
Au bout d’un certain temps (la durée est très variable selon les individus, et d’autres facteurs sont à prendre en compte comme par exemple la brutalité de la perte, etc.), la souffrance s’estompe et la vie peut reprendre son cours.
Cependant, quand au bout d’un certain temps l’apaisement tarde, le deuil devient ce que l’on appelle un deuil compliqué.
Il s’accompagne de difficultés psychologiques, affectives, on peut voir des symptômes dépressifs persister  (tristesse, fatigabilité etc.), il peut également atteindre d’autres domaines, comme celui du travail, des relations sociales. L’accompagnement des personnes endeuillées permettra de surmonter les difficultés que ce deuil compliqué a entraînées.
Enfin, il s’avère que des deuils prennent l’allure de deuils dits pathologiques avec des symptômes pouvant altérer la vie des personnes, des symptômes dépressifs majeurs, des délires, des conduites addictives (alcool, toxicomanie), une culpabilité importante, etc. Dans ce cas, il est indispensable de se faire aider afin que ce deuil pathologique ne rende pas chronique le mal-être de la personne.
Débriefing psychologique
En victimologie, le débriefing vise généralement un groupe d’individus soumis à un évènement traumatisant, le groupe, par la parole, parvient dans un premier temps à une prise de conscience de la normalité des émotions vécues et des comportements de stress que l’évènement a engendrés (crises de larmes, culpabilité, honte, etc.), ce débriefing va aider les sujets concernés à surmonter les séquelles de la tension émotionnelle ressentie .
Les personnes confrontées à un évènement traumatisant, pour lesquels il n’a rien été mis en place, peuvent consulter un victimologue rapidement après la survenue de l’incident, l’entretien peut prendre l’allure d’un "débriefing" individuel et aider la personne à comprendre l’impact que l’évènement peut avoir sur sa vie et à liquider les tensions qu’il a engendrées.

Prise en charge du traumatisme
En utilisant différentes méthodes, comme l'hypnose, EMDR, ICV, la prise en charge du traumatisme permet aux personnes concernées de détacher les émotions négatives de l'évènement.